J'avais trouvé la recette ici et franchement, je ne m'en pensais pas capable !

Mais de voir une bloggeuse se lancer, je me suis dit Pourquoi pas Moi ?....!

J'ai légèrement revu la recette à ma sauce...

Pour la pâte : 560 gr de farine ~ 300 ml de lait tiède  ~ 100 gr de beurre ~ 40 gr de sucre ~ 21 gr de levure ~ 1 oeuf  ~

Le tout dans la MAP fonction pâte.

Le glaçage : une grosse tasse de sucre glace mélangé à quelques grosses gouttes de lait pour l'obtention d'une pâte mollasse qui s'applique facilement sur le chinois refroidi, mais allez y pas à pas pour le lait, on obtient très rapidement le résultat voulu.

Vous aurez tous les détails de la recette originale ici, si je ne suis pas assez explicite, le post est d'ailleurs très bien fait !

Une fois la pâte étalée, copeaux de chocolat pour ma part et sucre mais lèger le sucre, lèger...

p_te

De prime abord, cru, ce chinois brioche avait une sale tronche, je sentais l'échec poindre...

__cuire

Et puis la cuisson lui rendit justice, il se transforma en un superbe chinois brioche qui séduisit toute la famille...

chinois

haut

entam_

Je vous dis pas son état au bout d'une demi-journée, il a déjà pris un sacré coup dans la tête...!!!

Allez y les filles, so easy !

part

PS : Pourquoi Chinois et pas tout simplement Brioche ? L'histoire dit que l'importateur à qui l'on présenta la brioche sous l'appelation de  Schneckenkuchen - gâteau escargot en Allemand- aurait dit "mais c'est du chinois pour moi, c'est imprononçable" d'où le nom de Chinois ?...cette explication me laisse un peu sans voix... Les spécialistes du sujet voudront bien partager leur culture avec nous ? Mais il me semble que dans le "vrai" chinois, il y a de la crême dans les volutes...il semblerait qu'en plus de vous donner des informations hasardeuses j'ai de plus réalisé un "faux chinois", quelle plaie cette fille, d'où...la suite...ci dessous...

PS bis : Pas de Que fait-on aujourd'hui mercredi ? , pas de désertion définitive de ma part, j'adore le concept, d'ailleurs la brioche est une bonne occupation avec vos enfants, mais un gros coup de "mou" difficile à faire passer, rien ni personne ne peut me consoler, je suis fatiguée, j'ai mal, je n'ai pas goût à grand chose, pas de coup de pompe au derrière ça ne marchera pas cette fois-ci, siouplé... mais on m'a affublé du sobriquet de "battante" dans une vie "antérieure", doit bien y avoir une once de vrai dans ces bétises, alors je devrais bientôt renaître de mes cendres...enfin on y croit...