Vous connaissez la théorie de l'emmerdement maximum ? ...

Alors, on tente d'en rire le plus possible, mais une douceur bien sucrée quand on rumine seule ses misères, c'est pas mal du tout ...

Et, comme ici point de salut - ou le moins possible - pour le chimique, on cherche une recette vite faite, bien faite !

J'ai choisi celle-ci et je ne le regrette pas, elle est déjà gravée dans ma tête !

J'ai remplacé la rhubarbe - trop acide à mon goût - par de la Fraise.

Cette confiture, confectionnée par l'agricultrice du village voisin avec ses fraises, reste dans la veine "Fait Maison".

La génoise est toute légère et le roulé est sucré, juste ce qu'il faut.

coupé

tranché

entier

Bref, recette facile à réaliser, roulé tout simplement délicieux, mais emmerdements ... toujours là !!!

Recette a utiliser à Noël pour faire une bûche en colorant la génoise au chocolat, j'en salive d'avance !

repaspreparer

En apparté, pour celles que cela peut intéresser, je voudrais partager le pourquoi de ce besoin de Fait Maison en cuisine.

Au-delà de l'aspect santé dans le sens " ingurgiter le moins possible de polluants et autres saletés", je me suis rendue compte il y a une dizaine d'années que je supportais fort mal la nourriture industrielle.

J'ai pris l'habitude de cuisiner le plus possible des produits "bruts" pour minimiser les effets néfastes de l'alimentation sur ma santé.

Et qu'on ne me dise pas que ça n'est pas possible en bossant, de toute façon pour moi c'était vraiment indispensable, certes plus facile quand la cuisine est une passion.

Puis, l'on m'a diagnostiqué une maladie auto-immune.

Les maladies  auto-immunes - le corps "s'attaquant" à lui-même puisqu'il ne reconnait pas ses propres cellules comme étant les siennes, cette maladie peut aussi bien s'attaquer à votre pancréas, qu'à votre thyroïde ou à vos articulations - sont en plein essor dans nos sociétés modernes, où l'on "graille" comme des cochons et où l'on mène une vie de dingue !

La science les dit multi-factorielles car leur origine est multiple : l'hérédité, le stress - souvent un évènement traumatique peut être à l'origine du déclenchement de la maladie -, la pollution, etc ...

Un sac de noeuds pour la médecine qui évidemment a vite fait de vous cataloguer "malade mentale", le stress jouant un rôle concidérable ...

Ma rhumatologue m'a conseillé lorsque j'ai été diagnostiquée de lire le pavé du Docteur Seignalet : L'Alimentation ou la 3ème médecine.

J'en ai retenu que nos intestins sont le lieu d'une très grande partie de nos défenses immunitaires et que ce que nous ingurgitons peut dérègler de manière notoire notre organisme voire provoquer ou amplifier des maladies.

Ce docteur a été un éminent professeur universitaire, aucune crainte à avoir sur sa théorie et son "régime" est plutôt une façon raisonnée de s'alimenter.

Il prône des principes comme l'exclusion du gluten et des laitages, la cuisson à moins de 110°.

Il a pratiqué ce régime sur un grand nombre de maladies auto-immunes avec des résultats très satisfaisants.

Certes, plutôt difficile à suivre au quotidien car vous savez comme moi qu'il y a du gluten dans la plupart des aliments que nous ingérons ... Idem pour la cuisson à 110° ...

Alors, je ne suis pas sa théorie à la lettre, trop contraignante mais j'essaie tout de même d'éradiquer au maximum les produits industriels et de choisir le plus possible des cuissons douces ...

Impossible, je vous le concède lorsque l'on travaille, mais d'être à la maison m'a bien facilité la tâche.

Je confectionne mon pain, mes terrines, mes gâteaux, mes plats ...

Mais je ne suis pas non plus "radicale" : une bonne cochonnerie industrielle fait très plaisir aussi !

Demandez à ceux qui partagent ma table, ils sont rarement déçus par ma cuisine Fait Maison ...

Nos récents invités ont mangé :

Caviar d'aubergine ~ Mousse de foies de Volaille en apéro/entrée avec pain Viennois

Boeuf au caramel et riz

Iles Flottantes

Certainement plus long à réaliser qu'un plat réchauffé au micro-onde mais quand on aime, on ne compte pas !

J'achète mon riz, mes farines, mes pâtes, ma semoule, mon sucre, mon sel en vrac dans un magasin bio, je les stocke dans de grands pots en verre pour éviter les mites alimentaires.

Mes fruits et légumes viennent du maraîcher du village, goût incomparable par rapport aux grandes surfaces.

Le riz basmati, la semoule sont au blé complet moins aggressifs pour le pancréas et les pâtes semi-complètes.

Le sucre n'est pas raffiné.

Quant aux prix, j'ai fait mes calculs, le vrac est moins cher, même en étant bio, les légumes et les fruits sans doute plus chers mais avec du goût !!!!

Dernièrement, j'ai rencontré un ostéopathe pour envisager une nouvelle piste afin de laisser moins de place à cette maladie qui me fatigue et me fait beaucoup souffrir.

Il m'a dit que si je n'avais pas suivi ce type d'alimentation, ma maladie serait certainement plus avancée qu'elle ne l'est actuellement...

Alors, à vous de voir ...