Sur les conseils d'une lectrice de mon blog et suite à ce post, j'ai lu ce livre.

le choeur des femmes

Certes, je suis en colère contre la médecine en générale et les spécialistes en particulier pour de nombreuses raisons.

Mais, insidieusement, ce livre "tape"  fort sur les médecins en dessinant les traits d'un "soignant idéal" et je n'ai pas aimé.

Winckler s'érige en donneur de leçon vis à vis d'une profession affreusement difficile.

Un véritable procès d'intention.

Pourtant, je suis en colère contre tous ces médecins qui voient la grosse que je suis avant de voir la malade que je peux être, contre ces spécialistes qui concidèrent que douleur rime forcément avec hystérie chez la femme que je suis et cela malgré les signes biologiques ...

Dix ans et 4 rhumatologues plus tard, presque autant d'années de souffrances, mais la volonté feraillée au corps de ne pas céder au "finalement, ils ont peut-être raison ma douleur est dans ma tête", j'ai enfin une prise en charge médicale sérieuse mais quel combat...

Alors, évidemment que j'ai du mépris pour tous ces "spécialistes" qui ont laissé leur humanité au placard quand ils vous recoivent, car il ne faut JAMAIS écouter le patient, il MENT forcément ...

Mais de là à valider ce livre, il y a un gouffre.

Certes, l'idée devait être de rêver à "LA" consultation dont rêve toute patiente avec "LE" praticien à l'écoute et professionnel mais je suis complètement passée à côté de ce "pan" du livre pour ne retenir que le procès d'intention ...

Et encore une fois, Dieu sait que cette profession n'a pas toujours - voir trop souvent - été à la hauteur de mes attentes ...

A vous de vous faire votre idée ... ou pas !