Lors de mes promenades de blog en blog, je suis tombée sur ce post de La Maison Rouge.

Véronique m'a très gentiment confirmé qu'il était tout à fait abordable et je me suis lancée dans la foulée.

La recette originale vient du blog Carnets Parisiens.

Sa version festive est de toute beauté !

Mais évidemment, je n'avais pas de poires ...

Alors, j'ai pris des pommes ...

Mon cercle à entrement était bien plus grand que ne le nécessitait la recette ...

BREF ...

J'ai forcément interprété ...

ça t'étonne pas plus que ça, tu me diras ?...!

Donc, pour la génoise et la compotée, j'ai respecté la recette, alors ma génoise est forcément plus fine que dans la recette puisque mon moule plus grand, tu m'suis ? ...

Par contre, j'ai fait l'impasse sur le caramel.

D'abord, j'ai une diffuse angoisse quand j'entends le mot caramel, j'ai toujours peur de me brûler au 4ème degré - ça existe ?... - et toutes mes tentatives - 3 tentatives avortées, tu me diras, ça fait pas beaucoup d'échecs non plus, dit la fille qui veut se rassurer ?... ! - ont été infructueuses - en même temps, j'utilise un sucre non raffiné, j'imagine que ça ne doit pas me faciliter la tâche ?- donc abstention pour le coup, mais promis challenge caramel - avec du sucre "blanc" - sous peu ! Parce que franchement quand je vois le peu de difficulté que représente une chantilly, y'a pas de raison que je ne sache pas faire un caramel, M%RD% alors !!!  

Et ma "couche" chocolatée est réalisée avec 200 grammes de chocolat pâtissier fondu addictionné de 3 jaunes d'oeuf et de 2 grammes d'agar agar, mélangé à 40 cl de crème liquide entière transformée en chantilly.

Pour la chantilly, aucun risque de la rater si vous respectez deux consignes fondamentales : de la crème ENTIERE et mettre le récipient, le fouet et la crème au congélateur quelques minutes avant de monter votre chantilly. 

Pour l'agar agar, son pouvoir gélifiant se "déclenche" avec du "chaud", plus de 60°C il me semble, donc par évident avec un chocolat que l'on fait fondre au bain marie, je pense que la prochaine fois je dissoudrai l'agar dans du lait à ébullition, car ma mousse n'a bien pris que le lendemain, le jour même, elle était un chouille pas assez consistante - cependant déjà très acceptable -.

Je n'aime pas, enfin, mon foie n'aimant pas la chantilly, je ne pourrai pas vous donner mon avis sur la question, mais la rapidité avec laquelle les assiettes se sont vidées me laisse à penser que cet entrement était plus que mangeable.

Aux dires des morfales gourmets, Il est très léger, juste sucré comme il faut.

1ère tentative à "l'arrache", donc pour la déco, on repassera, il est "brut de décoffrage" !

Prochaine étape, respecter la recette de A à Z ...

On y croit !