Cet été a été particulièrement riche en lectures, quand vous ne pouvez plus poser le pied par terre, il n'y a pas 36 solutions pour vous occuper !

A part le crochet et le tricot évidemment !

Que des "vieilleries" trouvées à la bibliothèque mais on ne peut pas se satisfaire que de nouveautés.

Alors, je partage avec vous :

LE SUMO QUI NE POUVAIT PAS GROSSIR d'Eric Emmanuel SCHMITT

Quelques extraits "délicieux" :

"Tu penses trop ...
C'est toi qui appauvris ta perception parce que tu n'y vois que ce que tu mets : tes préjugés.
Tu ne penses pas assez ...
Tu colportes, répètes, ressasses des lieux communs, des opinions vulgaires que tu prends pour des vérités, faute de les analyser. Un perroquet prisonnier dans une cage à préjugés."

"Ce qu'on refoule pèse plus lourd que ce qu'on explore"

"A l'envers des nuages il y a toujours un ciel"

Il se lit très vite, il est tout fin et c'est un régal.

J'aime l'humain derrière l'écrivain même si je n'aime pas à chaque fois ses écrits.

Très condensé mais il donne à réfléchir pour celui qui s'en donne la peine.

 

LES SOUVENIRS de David Foenkinos

Premier livre de cet auteur que je voulais découvrir depuis un bail.

J'aime la fluidité de son écriture.

La "brutalité franche" ( et non la franche brutalité ) du discour derrière l'humour.

Bref, j'ai aimé et je vais m'attaquer à d'autres de ses ouvrages.

 

LE PERE DE NOS PERES de Bernard WERBER

Premier WERBER pour ma part, d'ailleurs je viens d'enchaîner avec la trilogie des Fourmis donc pas besoin de m'étendre sur le sujet, vous aurez compris que j'ai apprécié.

 

LE MANIPULATEUR de John Grisham

L'auteur de LA FIRME nous propose ici un roman difficile à refermer !

Une intrigue aux petits oignons, le système carcéral et judiciaire américain intelligemment détaillés.

Bref des ingrédients qui m'ont empêchés de lâcher ce livre avant qu'il ne soit terminé.

Une bonne lecture, un brin classique mais prenante !

 

LE LIT D'ALIENOR de Mireille CALMEL

Mon roman historique de l'été, forcément !

Enfin, méchamment romancé tout de même ...

Merlin est de la partie et ce petit côté enchanté du roman fait perdre de la tenue à l' Histoire avec un grand H à mon goût.

Mais il m'aura malgré tout permis de découvrir la première partie de la vie d'Aliénor d'Aquitaine.

Donc si le côté "merveilleux" ne vous rebute pas, un livre agréable à découvrir.

 

Et la prochaine fois, je vous parle de ma toute nouvelle passion pour les livres audio !