J'ai ce sac en tête depuis un an - quasi en gestation depuis le précédent -.

Enfin, si je n'avais que ce sac en tête !

Le tissu extérieur m'attendait aussi depuis un an - Mond$al T$ssu -.

Je savais que j'en ferai mon sac mais comment ?

Le cahier des charges était clair mais sous quelle forme ?

Je voulais précisemment un sac léger pour mes épaules donc plutôt petit et en bandoulière MAIS avec trente douze mille poches pour ne pas avoir besoin d'organiseur - In French ! - qui alourdirait forcément son poids - poids qui me cisaille les épaules où mes petits tendons sont déjà bien endommagés ! -.

J'aurais pu partir sur une banane, idéale pour préserver les épaules mais au quotidien, une banane, bof bof ...

Le mini cartable m'a paru l'alternative la plus adéquate mais il me le fallait gai et coloré pour marquer ce printemps déjà naissant.

Cartable parce qu'on va à l'école chaque jour de sa vie, non ?

Je savais que j'y associerai du crochet et ça tombait bien j'avais exactement les teintes nécessaires.

J'ai associé à cet enduit bleu canard étoilé, le lin enduit émeraude - Mond$al T$ssu -et le coton si joli que j'utilise avec parcimonie pour le préserver tellement je l'aime - marché -.

 

J'ai commencé par l'intérieur, je voulais des poches pour mes cartes, mes papiers de voiture, mon chéquier, mes mouchoirs, mon téléphone.

J'ai fait des poches des deux côtés du sac.

Premier côté, des petites poches pour la CNI, les cartes fidélité, la CB.

Et une grande poche fermée grâce à un bouton et des logements pour les stylos.

La bordure de la poche est faite en crochet avec des coquilles :

 

 

 

 

Le deuxième côté, des poches identiques sur les deux hauteurs, cousues les unes sur les autres :

- Tissu enduit cahier de chez Linna Morata -

 

J'ai intégré des mousquetons pour mes deux trousseaux de clé :

 

 

- Photo avec un côté de monté - 

 

Verdict : chaque chose à sa place, tu trouves ce que tu cherches les yeux fermés.

Je sais, je frise le génie -  et je suis modeste d'après mon mari, d'ailleurs c'était ma fête avant hier , la St Modeste donc ET IL ME l'A SOUHAITE !!!!  - . 

J'imagine que ce type de conception de sac a toujours existé évidemment ?

Ou pas ?

En tout cas, l'idée a vraiment germé dans mon esprit, donc s'il existe un tuto quelque part ne me jetez pas des cailloux, je ne m'en suis pas inspirée !!!!

 

 

Puis j'ai attaqué l'extérieur.

J'ai hésité à faire deux poches pour aller à fond dans l'esprit cartable mais j'ai pensé qu'une seule grande poche serait bien plus pratique et je m'en félicite - modestie, j'écris ton nom !!!-.

Je l'ai réalisé au crochet, la bordure plus claire a été crochetée après, elle est doublée de ce joli coton qui reprend toutes les couleurs du sac.

Coton mercerisé de chez PhiPhi.

 

Pour rappeler les étoiles, un rond métalisé cousu au fil de pêche pour rendre les points invisibles :

 

Une petite languette de Mitsi rose à gauche de la poche pour la touche liberty :

 

Et une bordure de sac en Capel Turquoise et entre la bandoulière et le sac, j'ai crocheté un pan fuschia que vous voyez des deux côtés du sac :

 

La bandoulière réglable, forcément :

 

Puis il a fallu attaquer l'extérieur et là, le blanc, la panne TOTALE d'inspiration ...

La couleur du sac étant déjà pétillante, je ne voulais pas non plus en faire des caisses, mais quand même !

J'avais ces fleurs métalliques que je me voyais bien utiliser pour être à fond dans le thème Printemps.

Mais comment ...

 

 

Si j'ai appris une chose fondamentale, c'est qu'il faut toujours accepter le meilleur de l'autre.

Ne pas avoir honte de dire " je ne sais pas, je n'en suis pas capable" et  demander de l'aide, l'accepter et ne pas se sentir coupable ...

Mais ceci est un autre débat !

Alors j'ai demandé à ma douce de venir m'aider dans la quête de la déco parfaite et j'ai été bien inspirée !

Enfin, elle surtout !

Je venais de mettre quelques clous sur le bord du sac et elle a associé la fleur et le clou, tout simplement !

  

 J'ai procédé comme pour la poche extérieure, les fleurs sont cousues au fil de pêche, invisible, d'où un revers de rabat nickel - comme j'ai fait la déco du rabat à la fin forcément elle risquait d'endommager le revers, évidemment c'est plus judicieux de la faire avant de tout coudre, encore faut-il briller par ses idées dès le début  ... ! -:

 

Une petite étiquette étoile - forcément ! - rose fuschia - Linna Morata -, sur le côté gauche de la poignée, poignée indispensable sur un cartable évidemment.

 

Le sac se ferme par une languette en coton fuschia avec une fermeture type ceinture :

 

Autre petit "truc" indispensable, le protège bandoulière :

 

 

Un sac digne de ce nom a forcément un porte monnaie, seul accessoire nécessaire puisque tout le reste est directement intégré au sac  :

 

 

 

 

Voilà l'histoire de ce sac de printemps qui a déjà tapé dans l'oeil de ma caissière préférée, qui a trouvée l'idée du tout en un super pratique !

Et effectivement, à l'usage il est extrêment pratique, je ne lui vois aucun défaut, il est léger, suffisamment grand, tout y est !

 

Merci à ma douce de m'avoir aidé à finaliser ce sac !

 

Photo prise un 22 Février, bras et jambes nues, oui le climat est fou ....