Ce patron me tentait depuis longtemps, j'aime les raglans, j'aime les robes, il n'attendait que moi.

Ce tissu, un molleton pas trop épais de coton, étoilé - MT 2013 - m'était destiné, je le protégeais comme une lionne de ma fille qui me l'aurait bien chipé !

L'arrivée des beaux jours m'a enfin décidé.

Bon s'agissant d'un patron Fait Main, je m'attendais au pire en matière de taille et je n'ai pas été déçue !

J'ai coupé un 46 et je pense qu'un 42 m'aurait suffit parce que j'ai bien du retailler deux ou trois fois la robe ...

La semaine suivante, j'ai fait une robe toujours en 46 - je suis méfiante je n'ai pas osé tailler plus petit - et elle est trop ajustée ...

Fait Main et ses tailles, un mystère digne du triangle des Bermudes !

Bref, à ce molleton si beau j'ai associé un jersey noir à côtes de belle tenue du marché - traduire : à 1 € le mètre mais qualitativement top -.

Une fois l'assemblage effectué pour tester la taille, j'avais les poches passepoilées à hauteur des genoux - oui j'exagère un chouilla ! - ...

Tu penses bien que je n'ai pas pensé à vérifier le positionnement des poches avant de couper, faut pas déconner !

Je me voyais déjà m'assoir sur ma robe après avoir sué sur mes poches passepoilées au final si réussies !

Note pour plus tard : vérifier le positionnement des poches sur mes futures robes ...

Bref, tu me connais "Cilou, le mélange d'un cochon et d'un âne", je n'ai pas baissé les bras !

J'ai coupé la robe sous la poitrine pour la remonter et avoir des poches dans lesquelles je peux y mettre mes mains !

Oui parce que j'aime les poches, même si ça n'est pas hyper seyant sur une robe, surtout des poches en molleton bien lourdes !

Mais malgré tout, le résultat ne me convenait pas.

L'encolure était carrément immense, et je déteste ça déjà que mes épaules sont tombantes avec ce type d'encolure je passe mon temps à remonter le col ...

J'ai continué à "tailler dans le vif", j'ai coupé de l'encolure au bas de la manche des deux côtés des épaules ce qui a "remonté" la robe et réduit l'ampleur de l'encolure.

D'autant plus que la bande d'encolure était droite - non ajustée, suis-je claire ?!-, le fait de reprendre l'encolure a permis que la bande rebique moins sur l'extérieur -effet voulu du patron comme tu peux le voir sur la première photo-.

Bref, grand moment de réflexion - tu me diras c'est ce côté ajustage qui est le plus intéressant finalement dans la couture, reproduire un modèle sans l'ajuster parfaitement à sa taille je n'en vois pas trop l'intérêt ?!-.

J'ai mis des pinces au dos pour cause de cambrure.

Voilà, voilà, je crois que je t'ai tout dit ...

Résultat qui me convient parfaitement, et la saison des robes ne fait que commencer, attendez vous à en voir d'autres !!!

 

 

 

Bon, elle est déjà trop chaude pour notre pays gardois mais elle sera parfaite pour Septembre !