Pas dépitée pour deux sous par mon expérience précédente, j'ai retenté un patron Fait Main ...

Comme me le faisait judicieusement remarquer l'une d'entre vous, évidemment qu'on prend ses mesures avant de choisir la taille d'un patron et qu'on utilise le tissu préconisé.

Pour moi ça va de soi, mais c'est encore mieux en le précisant !

C'était bien le cas pour ma robe molleton, d'où un brin de Grrrrrr ... !

Précision importante pour celles qui sont novices en patrons FM, les tailles ont changé depuis le rachat par Burda - pratique surtout quand tu as les deux périodes en stock .. - et le 46 "tailles normales" et le 46 "grandes tailles" ne sont pas identiques -logique-, voilà voilà ...

Cette fois-ci, je suis restée sur un 46, j'aime autant recouper que faire trop petit, parce que trop petit bah... C'est foutu ... à moins de perdre un ou deux os !

Donc j'assemble ma robe - celle-ci est basique, deux pinces et un empiècement - et là PAF ...

Ajustée comme un justaucorps ...

Tu y rentres au chausse pieds et SURTOUT tu arrêtes de respirer si tu ne veux pas péter les coutures !

Mais quand j'ai vu le regard approbateur de mon mari -il est pas vraiment très loquace habituellement !-, je me suis dit qu'elle me
motiverait dans ma phase d'"allègement pondéral" !

Donc je l'ai terminée !

Pour l'enfiler plus facilement - je me démets une épaule à chaque fois que je l'enfile et c'est pas comme si j'avais les tendons des dites épaules qui s'autodétruisent !- j'ai ajouté une fermeture éclair sur le côté.

Elle était préconisée sur le modèle mais comme habituellement il est rare que ces zip aient une utilité, je l'avais volontairement zappé !

Zapper le zip, mouaaaa !

Un coton imprimé du marché, du biais fushia du marché, une robe grosso modo à 4 € ....

Donc, on va la ranger dans le placard jusqu'à ce que mes bourrelets aient fondu, d'ici la fin de l'été elle devrait m'aller comme un gant !

PS : je suis pas constipée sur les photos, je suis juste en pleine phase inflammatoire et je sers les dents !