Quand j'ai découvert le patron - gratuit - de La Parisienne de Louis Antoinette avec un jeu à la clé, tu penses bien que j'ai foncé !

Ca tombait très bien, j'avais en stock un lainage superbe mais avec une trame très lâche - donc pas simple à travailler - dont je ne savais que faire.

Dès que j'ai vu le modèle, je savais que la doublure serait en jersey, ne me demande pas pourquoi, c'est comme ça !

J'ai utilisé un tee-shirt devenu trois fois trop grand dont la couleur se retrouve sur le lainage.

Impossible de monter une fermeture invisible, outre le fait que je n'ai pas de pied spécial, la trame du lainage est tellement lâche qu'il vit un peu sa propre vie !!!

 

J'ai choisi la taille 46 pour mon 44 et j'ai carrément bien fait ...

Et encore les emmanchures sont terriblement ric-rac, je ne risque pas de jouer au volley-ball avec !

Tu me diras, je ne risque pas d'y jouer tout court vu mon état larvaire actuel, l'hiver ne me réussit pas !!!

J'ai vu des versions absolument sublimes sur la toile, je me suis pour ma part contentée de suivre le patron à la lettre - oui j'en suis capable !! - et de faire du "portable au quotidien" donc plutôt discret !

J'ai creusé l'encolure que je trouvais très haute.

J'ai fait les ourlets - haut et bas - avec du biais et donc à la machine, toujours à cause de cette trame trop lâche qui provoque un petit effet "gondoles à Venise" en bas !

J'ai bien aimé l'humour qui pointe dans les explications, ça change du chinois Burdaesque !

Ne cherche pas, ça n'est pas la robe qui n'est pas droite, c'est moi qui me tient de travers, ma pauvre kiné qui me voit toutes les semaines doit faire des bonds !!

Je porte un sautoir Lili et le Scarabée Roz.

 

Allez, pas d'espoir démesuré pour le concours mais au moins j'ai une bien jolie robe qui sera parfaite pour les beaux jours !

N'oubliez pas de participer au sondage, de jolis lots à la clés pour ces dix années !