Ca fait longtemps que je n'ai pas partagé ici mes lectures, ce que je fais régulièrement sur Instagram.

Et c'est dommage parce que je me suis régalée dernièrement alors je prends enfin le temps de venir vous en toucher deux mots ici.

La dernière lecture en date, et sans doute la plus marquante: Ne Tirez pas sur l'oiseau moqueur De Harper Lee.

Comme tout le monde, le titre m'a parlée immédiatement lorsque je l'ai vu à la bibliothèque.

Je me suis lancée, me disant que du "classique" ne me ferait pas de mal - oui je sais ma notion du classique doit sûrement en choquer certains ! -.

Le démarrage a été un brin laborieux, je dois avouer, puis j'ai été pris au coeur par ce papa.

1935, la grande dépression au fin fond de l'Alabama, un père veuf, avocat, élève avec bienveillance ses 2 enfants aidé d'une bonne, noire.

Le procès d'un jeune noir, accusé du viol d'une femme blanche, que le papa va défendre, va boulverser leur quotidien et celui de la ville.

Tout ça, vu par les yeux d'un des deux enfants.

Un peu de Mark Twain, beaucoup de la couleur des sentiments, un livre terriblement touchant.

Il y aurait bien plus à dire sur ce livre qui me paraît extrêmement "dense" - et pourtant si "abordable" - mais à toi de te faire ta propre opinion !

Les copines m'ont appris sur IG qu'une "suite" - qui n'en est pas une puisqu'il a été écrit avant celui ci mais qui se situe bien plus tard dans la vie des protagonistes - avait été éditée en 2015, tu penses bien que ma gentille bibliothécaire me l'a déjà commandé !

J'ai découvert également un auteur, Jean Diwo, pourtant "pas tout neuf", qui me régale !

Normal puisqu'il traite d'Histoire, la petite et la grande histoire.

J'ai commencé par mon sujet favori, la construction des cathédrales avec Le Printemps des Cathédrales

On suit une famille de bâtisseurs, de la construction de Saint Denis, à celle de Sens, de Notre Dame, puis la Sainte Chapelle, tout au long du XII siècle.

Pa-ssio-nnant !

cathédrales

J'ai poursuivi avec Calèche, qui relate l'histoire de la dynastie Hermès et nous mène dans le milieu de la sellerie.

Quand on aime le travail des mains, on ne peut être que touché par cet ouvrage !

hermès

Et tu me connais, quand j'ai aimé l'ouvrage d'un auteur, j'essaie de lire son oeuvre.

Bon, j'ai du taf pour Diwo et tous les sujets abordés ne m'intéressent pas mais j'ai malgré tout tenté un ouvrage sur les Croisades, tu connais ma passion pour le Moyen-Age.

J'ai choisi Les chevaux de Saint-Marc, qui traite de la 4ème croisade.

Et là, je dois dire, que c'est une petite déception.

A la fois, bien trop succint sur le sujet même du livre, la Croisade et à la foi trop longuet.

Bref, il ne me laissera pas un grand souvenir !

croisade

Mais je ne suis pas restée sur un échec, j'ai enquillé le 4ème, Les violons du roi.

Après le monde des Selliers dans Calèche, Diwo aborde ici le monde de la lutherie, à Crémone en Italie avec entre autre génie, Stradivari.

J'ai tellement apprécié que je viens de prendre à la bibliothèque Moi Milanollo, fils de Stradivarius, pour te dire !

Parce que, comme pour Calèche, il ne fait pas qu'effleurer ces métiers manuels et forcément j'aime !

violons du roi

Bonne lecture !