Si tu n'es pas alsacienne - de souche ou de passage, on s'en fout, on est pas raciste ici ! ça serait un comble d'ailleurs !!!-, il y a peu de chance que tu connaisses Mauricette !

Par contre, à moins d'avoir vécu au fond des bois avec les bêtes sauvages, tu connais les bretzels !

Bon en même temps, si tu vis au fond des bois, y'a peu de chance que tu lises mon blog !

Donc, Mauricette, c'est une pâte à bretzel en forme de pain.

Tu te coucheras plus cultivée ce soir !

Oui, la cuisine c'est de la culture générale Madame et pas qu'un peu !

Le Bretzel, comme le Bagel a ceci de particulier que la pâte, avant de passer au four est plongée dans un bain d'eau et de bicarbonate, ce qui lui donnera une fois cuite et préalablement enduite de jaune d'oeuf cette couleur caramel.

Pour être encore plus précise, ce bain de bicarbonate #ALIMENTAIREEVIDEMMENT #EVITELASOUDESITUVEUXRESTERENVIE génère une réaction de Maillard qui d'une part évite que la pâte ne continue à gonfler dans le four et mène à cette croute souple et caramel.

Tu remarqueras d'ailleurs que sur ces deux photos, la couleur n'est pas la même parce que la proportion de bicarbonate dans l'eau n'était pas la même !

 Pour les bagels, il faudra donc moins de bicarbonate dans l'eau.

Bref, après ce moment hautement "culturant", passons à la recette !

C'est d'ailleurs sur ce même site que j'ai trouvé ma recette de kouglopf salé qui rencontre un succès fou !

Ingrédients :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Préparation :

  • Dans un saladier, mélangez la farine, la levure et le sel. Ajoutez ensuite l'eau et le lait. Travaillez un peu la pâte, puis ajoutez le beurre mou. Malaxez correctement et laissez reposer 1 heure recouvert d'un film.
  • Dans une casserole, mélangez l'eau, le sel et le bicarbonate. Chauffez jusqu'à ébullition.
  • Préchauffez le four à 200°C, thermostat 7.
  • Divisez la pâte en 10 petits pâtons et formez des pains ovales. Baignez-les dans l'eau chaude, puis égouttez. Déposez sur une feuille sulfurisée farinée de farine de maïs. Badigeonnez d'oeuf et déposez quelques grains de sel sur le dessus.
  • Enfournez environ 15 minutes.

 

J'utilise pour la farine soit de la T60 soit un mix T60/T110 quand je veux faire baisser l'index glycémique.

Les mauricettes se mangent très fraîches sinon franchement c'est du caoutchouc.

Tu peux ajouter aux grains de sel, des graines de sésame ou de pavot, ou même du gruyère pour les gratiner.

En Alsace, elles sont servies à l'apéritif et garnies de charcuteries.

Tu peux les faire minuscules pour avoir des bouchées faciles à avaler ou un peu plus grandes, c'est toi qui vois !

Comble de la gourmandise, j'ai testé le hamburger à la mauricette et le verdict est unanime : ça dé-chi-re !

 

Alors, à toi de jouer !

 

mauricettes

 

maubis