vendredi 29 mars 2019

Cilou écrit sans ses aiguilles #quelcheminparcouru

Ce matin, je retombe sur cet article écrit en 2009, au pire de mes symptômes, intoxiquée de médocs qui auront la peau de mon foie. Ce matin, je me rends compte du chemin parcouru parce que même si tout "ça" est encore là, il est vécu différemment. La maladie et moi nous nous sommes "apprivoisées" à défaut de la dompter et j'ai arrêté d'être en colère contre la vie.     Réveil en enfer... Un rouleau compresseur est passé sur mon corps cette nuit... Corps brisé en 1 000 fragments, comme chaque nuit... Pas une... [Lire la suite]
Posté par kleinclau à 08:51 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :

lundi 25 mars 2019

Cilou écrit sans ses aiguilles #3 #jemesouviens

Exercice : écrire à la manière de Georges Perec "Je me souviens".   Je me souviens de mon ventre rebondi, Je me souviens de cette belle journée d'hiver, Je me souviens de ce canapé à carreaux dans lequel, affalée, je comptais mes contractions dès l'aube, Je me souviens de ce calme inhabituel qui m'habitait, Je me souviens de ces heures qui s'égrainaient tranquillement, Je me souviens de l'appel, à l'heure du goûter, d'une amie fraîchement maman, qui m'intima l'ordre de partir à la clinique sur le champ, Je me... [Lire la suite]
Posté par kleinclau à 08:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 15 mars 2019

Quand Olivia de Lamberterie m'inspire quelques mots

A Noël, j'ai reçu l'essai d'Olivia de Lamberterie sur le suicide de son frère. Ce livre m'a parlée, serrée le coeur et inspirée ces mots.    Le suicide est un "proche de longue date". Je l'ai croisé à la fin de mon enfance sans en saisir toutes les nuances mais il m'a indéniablement fait perdre beaucoup d'illusions. Je n'étais déjà pas une enfant insouciante, elle - l'insouciance - a définitivement dû se faire la malle lors de cette première rencontre. Je l'ai recroisé adolescente. Celui... [Lire la suite]
mardi 26 février 2019

Cilou écrit sans ses aiguilles #2 Haïku

Lors d'un atelier - d'écriture pas de peinture évidemment ...-, la consigne était de réaliser des haïkus. Le haïku est un petit poème de 17 syllables, en 3 vers ( respectivement de 5, 7 puis 5 syllabes ). Il fut l'un des genres poétiques privilégiés de la littérature japonaise classique. Bref, ça promettait d'être sportif ... s'exprimer en 17 syllabes ... D'autant plus que j'ai souvent du mal à définir une syllabe, oui tu as raison, je suis pourtant bien allée à l'école !!! Mais je me suis malgré tout lancée !   Neige... [Lire la suite]
Posté par kleinclau à 06:54 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 14 février 2019

Cilou écrit sans ses Aiguilles #1 Impasse, perd et Banque

J'aime écrire, ça paraît un peu une évidence quand on tient un blog ! J'ai toujours aimé écrire, je viens de retomber sur mes cahiers de fin de primaire/collège où à la manière d'un journaliste je collectais des informations, des recettes. Le blog avant le blog ! Puis, j'ai fait des études scientifiques parce que j'ai détesté le Français que nous enseignait l'Education Nationale au lycée ! Dommage ... Je n'ai vraiment eu besoin d'écrire que lors de l'un de mes derniers postes - il y a très très longtemps ! - et mon patron me... [Lire la suite]
Posté par kleinclau à 07:19 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,