Depuis que j'exclus le gluten de mon alimentation - enfin depuis quelques mois je suis moins exigeante, je ne traque plus la moindre trace et mon bide me le fait gentiment savoir d'ailleurs ... - j'ai dû me résoudre quand je veux manger du pain à l'acheter industriel parce que le fait maison, au mieux tu as du gâteau au pire du carton.

Certaines assurent qu'elles ont une mie aérée, peut-être si tu utilises les mix à index glycémique de malade mental bourrés de maïs - et là autant manger du pain classique ! -, mais pour en avoir acheté en boulangerie et avoir discuté avec des boulangers si tu veux une mie aérée en noglu, tu utilises forcément des additifs ...

Et il y a quelques mois, en me baladant sur l'IG de Tilleul Blanc, je suis tombée sur son essai de pain protéiné.

Protéiné parce que les graines utilisées sont pleines de protéines, mais tu liras l'article de Green Me Up, elle explique ça bien mieux que moi !

J'avais déjà tiqué sur la recette de Green Me Up mais je passais mon chemin parce que ça me semblait tellement loin du pain.

Et puis dépitée par ces matins avec du pain qui n'en était pas, je me suis lancée, quitte à ne pas manger du pain autant qu'il ne ressemble pas à du pain !

Restait l'obstacle du psyllium que j'ai choisi de remplacer par du lin qui sécrète aussi un mucilage lorsqu'il est dans de l'eau.

Elle précise dans les commentaires que le rendu avec le lin sera différent du psyllium, impossible de comparer pour ma part mais mon rendu me convient parfaitement même s'il ne gonfle pas comme semble gonfler le sien - de pain  ! -.

Voici la recette de Green Me Up.

J'avoue j'étais dubitative la première fois.

Une fois refroidi, je l'ai coupé craignant qu'il ne parte en lambeaux mais non il s'est bien comporté mieux qu'un pain noglu !

Je fais systématiquement griller mes pains noglu avant de les congeler parce que la mie reste humide - ils moisissent très vite à cause de leur teneur en eau -, ce que j'ai fait ici aussi et toasté ce pain est vraiment délicieux.

Je l'ai même fait goûter à mes gourmands pas du tout investis dans la recherche du mieux être - vive la chantilly et le saucisson !!! - et ils ont aimé, si si je t'assure !

J'ai même eu  l'outrecuidance - oui je parle comme en 1678 et alors ?! - de le proposer à l'apéro pour tartiner la mousse de foie de volaille et les rillettes de thon et l'invitée téméraire a avoué que c'était pas mal du tout !

Bref, carton plein pour ce pain et d'ailleurs je me rends compte depuis que j'en fais que je n'ai plus l'envie de manger du pain indus.

Pour résumer, je fais tremper la veille 375 grammes - sa recette indique des ml à comparer si mes 375 g correspondent au volume de ses 375 ml, c'est juste que pour moi ça n'est pas très cohérent de mesurer des solides en ml ... - d'un mélange de lentilles corail, millet, quinoa et sarrasin.

Parallèlement, je broie 4 CS de graines de lin et je les fais tremper dans 125 ml d'eau, attention bien nettoyer l'appareil avec lequel vous broyez les graines de lin parce que la "mixture" deviendrait "toxique" au bout d'un moment.

Le lendemain matin, je passe au magimix les graines égouttées, le lin avec son mucilage, 1 cc de bicarbonate, 1/2 cc de sel, 2 poignées de graines de courge et de tournesol, les 125 ml d'eau, je mixe puis j'ajoute les 2 CS de vinaigre de cidre.

Je verse dans un moule - papier sulfu ou beurré - et je cuis 80 mns à 160 degrés et en milieu de parcours comme l'indique Green Me Up il faut faire une entaille sur le pain pour qu'il gonfle.

 

IMG_6371

IMG_6372

IMG_6373

IMG_6374

A toi de tester avec du psyllium pour voir la différence !