J'ai porté cette robe nuit et jour, enfin surtout jour parce que la nuit la marmotte que je suis a tendance à dormir, comprendre la fiesta jusqu'à point d'heure c'est pas trop mon truc hormis s'ils s'agit d'un bon repas entre amis !

Je l'ai reprise complètement - enlever la fermeture éclair, rétrécir le haut, raccourcir les bretelles et ouvrir la jupe au bas - lorsque j'ai atteint mon poids de "croisière" qui s'est révélé ne pas être tout à fait de croisière puisque maintenant quand je la porte j'ai la sensation d'avoir un corset et je respire quand j'y pense - mais les longueurs dans la piscine auront raison de ces quelques kilos de cette put1 de mén"0"p"0"se  qui arrive bien trop tôt, ba oui je suis super jeune encore NON ?! -.!

Bref, elle a fait son temps et grâce au superbe tissu "bambi" offert par Cilou - Tissus Choc Nîmes, il y a 2 ou 3 ans -, je lui ai trouvée une successeuse - beurk que ce féminin est laid ! -.

J'ai doublé le haut avec une popeline qui traînait par là depuis belle lurette.

Pas de difficulté notoire, j'ai comme toujours cherché à l'ajuster au plus près et dans ce genre de modèle si tu ne veux pas que ça baille de toute part c'est préférable !

La jupe est faite dans la laize, cette fois-ci je ne me suis pas faite avoir j'ai fait une fente au bas pour pouvoir marcher correctement, sans ça mes pas étaient restreints !

J'ai acheté un coton pour crocheter un petit boléro coordonné, sera-t'il fait avant la fin de l'été ? Ca reste à voir vue mon entousiasme à fréquenter mon crochet depuis le début d'année - complètement addicte aux chaussettes avec le câble 25 cm de chez Addi, je te racconte ça bientôt ! -.